#

CONSEILS

Publié il y a il y a 2 ans

Qu'est-ce que la mycose vaginale? "La mycose vaginale est une infection du vagin extrêmement répandue, causée par un champignon. Elle touche également la vulve. On parle en réalité de mycoses vulvo-vaginales" explique le docteur Loudi Khawach-Alissa, gynécologue obstétricienne. Le champignon à l'origine de la mycose est généralement le Candida Albicans. Comment soigner la mycose? "La première chose à faire est de consulter, Beaucoup de femmes commencent par se rendre à la pharmacie. C'est un bon réflexe mais est-ce vraiment une mycose? Les premiers signes, comme la démangeaison, peuvent être à l'origine de l'herpès, d'un mycoplasme..." Les professionnels de santé prescrivent des crèmes -à appliquer localement- et des ovules antifongiques -à introduire dans le vagin- qui s'attaquent aux champignons et empêchent leur prolifération. *Un gel de toilette intime neutre ou alcalin est souvent recommandé* pour augmenter le pH. Ces traitements se délivrent sans ordonnance et sont généralement en libre accès en pharmacie. Le pharmacien discute avec ses clientes afin de s'assurer des symptômes. "S'il n'y a pas de mycose, il faut faire attention, le traitement peut provoquer des irritations sur une peau saine. De plus, certaines femmes reprennent le traitement après une mycose car elles ressentent quelques irritations. C'est une erreur. La sécheresse vaginale est une conséquence du traitement. On utilise alors une crème calmante et des ovules anti-sécheresse vaginale". "Lorsque les femmes sont très sujettes aux mycoses, on prescrit des cures de gélules vaginales qui restaurent et maintiennent la flore". "L'homéopathie peut également être un bon support pour traiter le terrain: calmer le stress, renforcer les défenses immunitaires, limiter les fringales..." D'autres témoignages un remède douloureux mais radical: "J'applique de l'eau salée. C'est très désagréable mais quelques minutes plus tard, je suis soulagée. L'eau froide aussi fait du bien." Chloé, elle, est doctorante en biologie chimie. Avec les traitements "ordinaires", elle a des sécheresses. Elle utilise désormais des huiles végétales (joboba, argan, avocat...) [ndlr: seulement à l'extérieur du vagin]. "A chaque fois que je suis dans une situation à risque, après un rapport sexuel par exemple, je mets de l'huile. Je n'ai plus de mycoses", témoigne-t-elle. .

Catégories


Derniers posts


#
Zéro Palu...

Publié il y a 1 mois

Vous avez besoin d'aide ? contactez-nous sur whatsapp .

Envoyer un message